La guerre de succession d’Espagne : première guerre européenne 1701 - 1714

Un premier successeur :

Lorsqu’il apparaît très nettement que Charles II, dernier Habsbourg d’Espagne, n’aura pas de descendant, les pays d’Europe s’agitent car, à travers le trône d’Espagne c’est la domination de l’Europe qui est en jeu compte tenu de leurs possessions aux Pays-Bas et en Italie et de leur liens avec lesHabsbourg d’Autriche.

En 1698, un plan soutenu par l’Angleterre prévoit de désigner Joseph Ferdinand, fils de l’électeur de Bavière comme successeur. Ses droits lui sont donnés par sa mère Marie-Antonia, petite-fille de Philippe IV d’Espagne. Il prend le titre de prince des Asturies et doit se rendre en Espagne. Mais il meurt avant de partir.

Une nouvelle négociation commence entre Louis XIV et Guillaume III, prêts à démembrer les possessions espagnoles. Les ministres espagnols s’y opposent etobtiennent qu’en 1700, Charles II, désigne par testament, Philippe d’Anjou, petit-fils de Louis XIV, comme héritier. Louis XIV et Marie-Thérèse, lors de leur mariage, avaient renoncé à leurs droits sur le trône espagnol, mais la diplomatie française réussit à obtenir de Charles II qu’il désigne Philippe.

 Les protagonistes :

  Les évènements :  

 

Une série de traités scellèrent la fin de cette guerre. Il en ressortit que :

 

Epilogue :

 C’est le début de la dynastie des Bourbons d’Espagne qui règne encore de nos jours dans ce pays.

Victus Barcelone 1714 d'Albert Sanchez PINOL