ISABELLE II d'Espagne, ou comment la loi salique est abrogée  (1830 - 1904)

Acte 1 : la loi salique est appliquée en Espagne :

Philippe V, prince de Bourbon, d'origine française avait accédé à la tête de la monarchie espagnole en faisant valoir les droits au trône d'Espagne, de sa grand-mère, l'infante Marie-Thérèse d'Autriche épouse de Louis XIV. Mais, aussitôt au pouvoir, il avait instauré, en 1713, La loi salique, afin d'empêcher la dynastie rivale qu'était la Maison de Habsbourg de se rapproprier la couronne espagnole par des mariages opportuns.

Un siècle plus tard, Ferdinand VII, son arrière-petit-fils, malgré 3 mariages, n'a pas d'héritier mâle. Il se prépare à désigner comme successeur, son frère Charles, ultra conservateur, qui, lui, est père de trois fils.

Cependant, sa plus jeune belle-soeur (et nièce), l'intelligente, Louise de Bourbon-Siciles, le pousse à contracter, en 1829, un quatriéme mariage avec Marie-Christine de Bourbon-Siciles, soeur de Louise et donc également sa nièce.

Il faut noter que Ferdinand VII et ses frères,, comme les Habsbourg d'Espagne qui les ont précédés sur le trône espagnol, ont tous épousé leur nièce. (on ignorait à l'époque les méfaits de la consanguinité et, les mariages princiers étant arrangés en fonction de l'intérêt politique des diférentes dynasties, le Pape accordait les dispenses nécessaires aux futurs époux).

Acte 2 : la tradition espagnole est rétablie :

Toujours sur les instances de Louise, qui craint l'arrivée au pouvoir d'un prince aussi conservateur que son beau-frère et oncle l'infant Charles, Ferdinand VII promulgue une "Pragmatique sanction" qui abolie la Loi salique et permettra au 1e enfant à naître, de porter la couronne quel que soit son sexe. Pour cela il se réfère à une déclaration de son père Charles IV d'Espagne, discrètement publiée en 1789 qui, rétablissait la tradition Espagnole, et abolissait la Loi salique

Cette décision n'est pas acceptée par l'infant Charles et ses partisans qui considèrent que la couronne espagnole étant issue d'une Maison Française, est régie toute comme la couronne de France, par la loi salique (en vertu de la Pragmatique Sanction édictée en 1713 par Philippe V.). Charles, né en 1788, prétend que la déclaration de son père, Charles IV, datant de 1789, ne lui est pas applicable, et refuse de préter serment à l'enfant à naître si celui-ci est une fille. Le 10 octobre 1830, la reine met au monde une petite fille laquelle qui est prénommée Isabelle en souvenir de sa glorieuse ancètre Isabelle Ière de Castille. Elle mettra au monde en 1832 une 2e fille prénommée Luisa Fernande.

 

La crise de succession :

Isabelle a 3 ans lorsque son père meurt. Sa mère est proclamée régente, mais Charles, son oncle, se déclare roi sous le titre de Charles V. Ses partisans prennent le nom de "carlistes". La crise de succession va durer de 1833 à 1846.

 

Le mariage d'Isabelle et l'influence de Louis-Philippe :

Louis Philippe, grand-oncle par alliance, favorable à une politique libérale, va soutenir les partisans d'Isabelle. Mieux encore, il va intervenir dans son mariage et celui de sa soeur. Il se propose de lui faire épouser son fils aîné Louis-Philippe d'Orléans.

Mais l'Angleterre qui veille à empêcher une trop grande alliance Espagne-France propose à son tour Léopold de Saxe-Cobourg. Louis-Philippe renonce à son projet et incite Isabelle à épouser son cousin François d'Assise, dont l'homosexualité est connue de tous. Il arrive cependant à négocier le mariage de la soeur d'Isabelle avec son plus jeune fils Antoine d'Orléans.

 

Les guerres carlistes :

Isabelle aura plusieurs amants, avec plus ou moins de discrétion. Elle donnera naissance à 4 garçons et 6 infantes. Un seul enfant parviendra à l'age adulte : le futur Alphonse XII.

Son règne va être une longue succession de coups d'Etat, soulèvements et son rôle de plus en plus théorique. Après un quart de siècle de règne, plus de 40 ministères, les guerres carlistes, un nombre indéterminé d'amants et 10 grossesses, elle finit par abdiquer en faveur d'Alphonse âgé de 13 ans, et se retire à Paris.

Après un roi italien, et une courte période de république, les espagnols remettront Alphonse sur le trône.