MARIE-FRANÇOISE DE NEMOURS, deux fois reine de Portugal 1646 - 1683

Petite-fille de César de Vendôme, fils légitimé du roi Henri IV et de Gabrielle d'Estrées par sa mère Elisabeth de Bourbon-Vendôme, et descendante des ducs de Savoie et de la famille de Lorraine-Guise par son père Charles-Amédée de Savoie, duc de Nemours.

Une reine pour le roi de Portugal :

Jean IV, roi du Portugal, de la nouvelle dynastie de Bragance, cherchait des alliances pour ses héritiers. Il avait perdu son fils aîné, il lui restait Alphonse, débile d’esprit et son frère Pédro (Pierre). Lorsqu’il meurt en 1656 sa femme Louise de Guzman gouverne le royaume, Alphonse n’ayant que 13 ans. Devant faire face aux prétentions de l’Espagne, Philippe IV continuant à s’intituler roi de Portugal, elle s’assure la protection de l’Angleterre et de la France.

Cependant personne ne voulait du roi de Portugal pour époux pour 3 raisons : le pays était trop éloigné, la monarchie bien que se disant descendre d’Aviz et de la maison capétienne de Bourgogne n’inspirait pas confiance, et le roi, qui avait maintenant 20 ans, était débile.

 

Les demoiselles de  Savoie-Nemours :

 La France envisageait de proposer Marie-Jeanne de Nemours, sœur aînée de Marie-Françoise, et des négociations commencèrent. Mais à ce moment moururent presque en même temps Chrétienne de Savoie, fille d’Henri IV, qui avait refusé le mariage de son fils Charles-Emmanuel II avec Marie-Jeanne (lignée bâtarde de son père) et l’épouse de ce dernier Françoise-Madeleine. Il avait besoin d’avoir un héritier, il portât son dévolu sur Marie-Jeanne, sa mère n’étant plus là pour l’en empêcher.

C‘est Marie-Françoise elle-même qui propose à Louis XIV d’épouser Alphonse VI. Ce qui se fit en 1666 après un voyage mouvementé, où les espagnols tentèrent d’intercepter le convoi maritime.

 

Marie-Françoise, deux fois reines :

 Elle a à faire face à un époux malade et faible d’esprit. Elle s’éprend de son beau-frère Pierre. Avec l’aide des Cortès, ils parviennent à faire déposer Alphonse en 1667, et à obtenir la régence pour Pierre.

En 1268, ils parvinrent aussi à faire annuler le mariage de Marie-Françoise et d’Alphonse au moyen d'une procédure douteuse. Puis, Marie-Françoise épousa Pierre, avec une dispense du pape. De cette union leur naquit une fille, Isabelle princesse héritière de Portugal.

Pierre devient roi (Pierre II) en 1683 à la mort de son frère. Quant à Marie-Françoise elle meurt 3 mois après son premier époux.

 

Isabelle Marie Louise Josèphe de Bragance, 1669 - 1690

  Elle gagnera le triste surnom de «l’éternelle fiancée"» l'histoire lui attribuant pas moins de dix-sept prétendants.

Son père tente de la marier avec son cousin Victor-Amédée II de Savoie, fils de Marie-Jeanne-Baptiste, le dauphin Louis de France (fils de Louis XIV), Jean-Gaston de Médicis, futur grand-duc de Toscane, Charles II d'Espagne, le duc de Parme, ainsi que d'un Comte Palatin de Neubourg.

Lorsque la reine Marie-Thérèse d’Autriche décède en 1683, son nom est cité pour un éventuel remariage avec Louis XIV (qui épousera secrètement Mme de Maintenon).

Isabelle, meurt de la variole le 21 octobre 1690 à Lisbonne. Elle ne s’était jamais mariée.

 

©   Les princesses assassines de DESPRAT J.P