Isabelle d’Angoulême dite Taillefer : celle qui relance les hostilités ( ? - 1246)

 

 

Fille d’Aymar d’ Angoulême, elle est fiancée à Hugues Le Brun, seigneur de Lusignan, qui s’est fait octroyer le comté de La Marche par Aliénor d’Aquitaine. Il a 40 ans, sa fiancé 14, et il doit recevoir au moment du mariage la promesse d’hériter du comté d’Angoulême. Mais il invite à ses fiançailles son suzerain Jean Sans Terre qui est en train de se séparer de son épouse Isabelle de Gloucester qui ne lui a pas donné d’enfants. Jean est en train de négocier son mariage avec la fille de Sanche Ier roi du Portugal. Mais deux mois plus tard tout le monde apprend avec stupeur le mariage d’Isabelle et de Jean avec l’accord de son père. (Il semble que Jean ait craint que l’alliance entre Lusignan et Angoulême ne donne naissance à une dynastie trop puissante dans le Poitou). Elle devient  reine d’Angleterre.

 

Cette affaire va avoir d’innombrables conséquences, car Isabelle est aussi une forte personnalité de cette époque féodale :

Ø  Hugues de la Marche en appelle au roi de France, car c’est le suzerain d’Hugues, mais aussi de Jean Sans terre, en tant que duc de Normandie. Philippe Auguste est ravi de cette aubaine. : il applique une des lois de la féodalité en faisant citer Jean devant la cour pour haute trahison. Il fut jugé coupable et tous ses biens lui furent confisqués. Philippe Auguste, s’empare de la Normandie.

Ø  Pour ce faire Philippe Auguste est aidé d’Arthur, neveu de Jean et héritier de la Bretagne. Le roi de France le fiance à Marie une des filles qu’il a eu avec Agnès de Méranie. Il lui octroie les fiefs d’Anjou, du Maine et du Poitou, qui viennent d’être confisqués à Jean Sans Terre, et dont il était d’ailleurs héritier en tant que fils de Geoffroy, frère aîné de Jean. Mais Arthur est capturé et livré à son oncle, qui dit-on le tua ou le fit tuer. Cette fois encore Jean Sans Terre fut condamné à perdre tous ses fiefs, sauf la Guyenne qui était toujours propriété de sa mère Aliénor d’Aquitaine. Philippe Auguste se lança à nouveau sur la Normandie et réussit à prendre la forteresse de Château Gaillard. En 1204 le roi d’Angleterre abandonne cette province au roi de France.

 

A la mort du roi, elle regagne Angoulême, où elle est accueillie royalement ; on continue à l’appeler l »a reine Isabelle ». Elle espère réaliser en Aquitaine, un fief digne de son rang et peut être à l’image de sa belle-mère. Elle a 30ans et elle épouse Hugues X, comte de La Marche, fils de son ancien fiancé. C’est elle qui règne sur l’ensemble territorial ainsi constitué. Lorsque Louis IX devient roi, elle espère profiter de sa minorité, et, son mari et elle sont de tous les complots. Ironie du sort, c’est Blanche de Castille, la petite fille d’Aliénor qui les rallie aux prix de nouvelles concessions.

En 1241 une grande fête est donnée à Poitiers, en l’honneur de la majorité d’Alphonse de Poitiers, frère de Louis IX. A cette occasion, le roi de France va remettre à son frère ses fiefs et il va recevoir l’hommage de ses vassaux. Parmi eux il y a Hugues de Lusignan, comte de la Marche et sa femme Isabelle d’Angoulême. Elle est humiliée et révoltée de voir ces provinces, propriétés de son premier mari et de sa belle mère Aliénor, remises au frère du roi de France, et son mari mettre le genou en terre pour se déclarer vassal. Le lendemain elle lui signifie qu’elle n’habitera plus avec lui tant qu’il ne l’aura pas lavé de cette injure.

Ø  Hugues de la Marche envoie des messagers à tous les barons mécontents : Jacques I d’Aragon, les comtes de Lusignan, d’Armagnac, Trencavel vicomte de Béziers… Ils obtiennent même le soutien de Raimond VII de Toulouse, beau-père d’Alphonse de Poitiers.

Ø  Il faut un motif à cette nouvelle guerre. Sur l’incitation d’Isabelle, Hugues se rend à la fête de Noël à laquelle Alphonse a convié ses vassaux, mais au lieu de lui rendre hommage, il lui déclare ne pas vouloir le reconnaître comme suzerain. C’est la guerre et l’Angleterre s’en mêle.

Ø  L’armée royale se dirige vers la Loire, tandis qu’Henri III s’apprête à débarquer en France à La Rochelle. Mais peu doué militairement l’armée d’Henri III se fait écraser et le roi d’Angleterre regagne son île. Le 1e juillet 1242, Hugues de Lusignan, Isabelle et leurs 3 fils s’agenouillent aux pieds du roi de France pour lui jurer fidélité

Ø  Isabelle se retire à Fontevraud où elle meurt en 1246. Elle se fait enterrer dans l’abbaye aux côtés d’Aliénor, d’Henri II et Richard.

  

Y « La couronne d’Isabelle » d’Amaury VENAULT