Le duché de Brabant, entre France et Angleterre 1182 - 1427

 

Henri Ier 1182 – 1235

Le titre de duc fut crée par l’empereur Frédéric Barberousse pour Henri Ier de Brabant.

Après bien des démêlées avec l’empereur Henri VI, et des soutiens aux divers candidats à l’élection de son successeur il mène paisiblement son duché.

Marié à Mathilde de Boulogne il aura plusieurs enfants

Il garde des liens avec la France puisqu’il se remarie avec Marie fille du roi de France Philippe Auguste.

 

Henri II 1235 – 1248

Il maintient également des liens avec ses voisins par l’entremise de mariages : Mathilde, Béatrice et Marie épousent respectivement le comte d’Artois, le comte de Flandre et le duc de Bavière.

 

Henri III 1248 – 1261

Bien que neveu de Guillaume de Hollande devenu roi des Romains après que le pape ait déposé Frédéric II de Hohenstaufen, il ne se range pas à ses cotés dans la guerre de succession de Flandre et de Hainaut et s’allie à leur opposant Guillaume III de Dampierre, dont il devient le beau-frère, lorsque sa sœur Béatrice épouse ce dernier.

 

Henri IV 1261 – 1267

Trop jeune, sa mère assuma la régence que lui disputait son oncle Henri de Hesse. Finalement il renonce en faveur de son frère Jean.

 

Jean Ier 1267 – 1294

 

Lorsqu’Ermengarde de Limbourg meurt, il rachète à Adolphe V de Berg cousin de cette dernière, ses droits sur le duché et déclare la guerre de succession de Limbourg à Henri V de Luxembourg qui se réclame héritier. Pour sceller l’accord il donne sa fille Marguerite en mariage au nouvel empereur Henri VI de Luxembourg.

Veuf il se remarie avec Marguerite de Dampierre, nièce de sa tante Béatrice.

 

Jean II 1294 – 1312

Il garde la même attitude de neutralité que son père. Marié à une princesse anglaise il fait épouser à son fils Marie d’Evreux, petite-fille du roi de France Philippe III le hardi.

 

Jean III 1312 – 1355

Il se brouille avec le roi de France d’une part parce que celui-ci voulait nuire commercialement à la Flandre, ce qui va à l’encontre des intérêts du Brabant, et d’autre part parce que il se range aux cotés de son cousin le roi d’Angleterre Edouard III dans la guerre de Cent Ans.

Mais, à partir de 1340 il penche à nouveau en faveur de la France en mariant ses filles à des alliés de celui-ci :

Se retrouvant sans héritier mâle, Jean III, qui veut limiter les conflits, désigne sa fille aînée Jeanne comme héritière.

A sa mort, un de ses gendres Louis, comte de Flandre réclame le partage du duché. La guerre de succession du Brabant a lieu de juin 1356 à  juin 1357

 

Jeanne de Brabant : 1355 – 1406

Ayant finit par conserver le duché, mais sans héritier, elle abdique en 1405 et désigne son petit-neveu Antoine de Bourgogne, petit-fils de sa sœur Marguerite et de Louis de Mâle, comme successeur.

 

Antoine de Brabant 1406 – 1415

puis ses fils Jean IV et Philippe de Saint-Pol  gouvernent le duché de Brabant jusqu’en 1427, date de la mort de Philippe sans héritier.

 

Le duché passe en succession à leur cousin le duc de Bourogne Philippe III Le Bon.