CHYPRE : un royaume pour des poitevins 1192 - 1489

 

L’arrivée des Lusignan sur le trône de Chypre

 

A l’origine Chypre était sous la domination de Byzance. C’était une île lui servant de base lors de ses essais de reconquête des territoires pris par les latins.

En 1191, Richard roi d’Angleterre, y fit escale lors de la III° croisade et y fut mal reçu. Il s’empara de l’île, qu’il céda aux templiers puis leur demanda de la remettre à Gui de Lusignan en compensation de la perte du royaume de Jérusalem.

Les Lusignan, étaient une famille originaire du Poitou dont une branche partit en Terre Sainte. Au XIII° siècle, ils furent parfois rois de Jérusalem. En 1291, le roi de Jérusalem vint se réfugier à Chypre, ce qui favorisa les mariages. Mais selon l’évolution politique les Lusignan nouèrent des  alliances avec l’Italie et les dynasties latines.

 

Le royaume de Chypre, et les rois de Jérusalem, de 1192 à 1369

 

Guy de Lusignan 1192 - 1194

Il a épousé en 1180 Sibylle, sœur aîné du roi « lépreux » Baudouin V. A la mort de ce dernier elle devient reine de Jérusalem avec son mari. Vaincu par Saladin, et après la mort de Sybille, il perd son titre et Richard Cœur de Lion lui offre en compensation Chypre.

Amaury 1194 - 1205

Il épouse Echive d’Ibelin : famille française installée en terre sainte qui prend le nom d’Ibelin par mariage. Après Echive qui s’allie la 1ere aux rois de Chypre, des membres de sa famille vont assurer des responsabilités de connétable et de régent tant dans le royaume de Jérusalem que celui de Chypre. Ainsi Echive est la cousine de Jean et Philippe d’Ibelin dont les descendantes vont épouser des rois de Chypre.

Il devient le 4e époux d’Isabelle, la sœur de Sybille, et devient roi de Jérusalem. Il sépare la gestion des 2 royaumes. A sa mort il confie la régence à Gautier de Montbéliard qu’il avait marié à sa fille aînée Bourgogne.

Hugues Ier  1205 - 1218

Gautier s’empresse de marier le jeune fils d’Amaury avec Alix de Champagne, sa demi-sœur renforçant ainsi les droits de Chypre sur Jérusalem.

Henri Ier  1218 - 1253

Il a 9 mois à la mort de son père. Sa mère et Philippe d’Ibelin exercent la régence ce qui fragilise le royaume d’autant que Frédéric II de Hohenstaufen, marié à Yolande de Brienne, héritière de Jérusalem a aussi des vues sur Chypre.

Hugues II  1253 - 1267

Sa mère assure la régence. Puis, c’est sa tante Isabelle qui assure sa tutelle qu’elle confie à son fils Hugues d’Antioche-Lusignan. Hugues II meurt sans héritier.

Hugues III  1267 - 1284

Il succède à son neveu. Puis à la mort de Conradin il revendique le trône de Jérusalem en tant qu’aîné des descendants de la reine Isabelle de Jérusalem. Il est préféré par l’assemblée des barons à Marie de Montferrat. Mais il ne domine pas les rivalités des barons et cède son titre de roi de Jérusalem. Ses 2 fils Jean Ier et Henri II lui succèdent.

Hugues IV 1324 - 1359

Il restaure l’autorité et crée la sainte union avec le pape, les chevaliers de Rhodes et Venise pour attaquer les musulmans en Asie mineure. Il aura 2 fils Pierre et Jacques.

Pierre Ier 1359 - 1369  

Il se rend en Europe pour relancer une croisade. Il réunit une flotte mais doit revenir à Chypre où sa 2e épouse Eléonore d’Aragon, à qui il a confié la régence, a semé la discorde. Se mettant à dos la noblesse il est assassiné. Eléonore poursuit la régence pour leur fils Pierre II

 

La tutelle économique des ports italiens de Gênes et de Venise et le sultanat ottoman 1369 - 1489

 

Pierre II 1369 - 1382 :

Les représentants de Gênes et Venise se disputent lors de son couronnement. Les vénitiens l’emportent mais les génois envahissent l’île et impose un protectorat économique. Pour contrecarrer leur influence, il épouse Valentine  Visconti, fille du seigneur de Milan espérant qu’il pourrait les débarrasser des génois. Sans héritier son oncle lui succède.

Jacques Ier : 1382 - 1398

Nommé connétable de Chypre il tente de s’opposer aux génois mais est envoyé en captivité dans la cité. Il est libéré pour revenir à Chypre succéder à son neveu. Il avait épousé une petite cousine.

Janus  1398 - 1342   

Il doit reconnaître la suzeraineté du sultan après que des marins chypriotes aient attaqué leurs navires. A son tour il épouse  une autre fille du seigneur de Milan Anglesia.

Jean II 1342 - 1458

Il espère obtenir un appui en épousant Hélène Paléologue, petite-fille de l’empereur byzantin. Ils n’ont que 2 filles

 

Charlotte  1458 - 1460

Elle doit faire face à la convoitise de Jacques, bâtard de son père qui se réfugie auprès du sultan pour obtenir son appui. Elle épouse en 2e noces son cousin Louis de Savoie, comte de Genève. Soutenu par l’armée turque, Jacques débarque à Chypre. Elle se réfugie à Rome en 1460 et cède en 1485 ses droits à son neveu Charles Ier duc de Savoie.

Jacques II 1460 - 1473

C’est au tour de Venise de faire main basse sur l’île : Marco Cornaro praticien vénitien était installé à Chypre et avait prêté de l’argent aux rois Jean II et Jacques II. Lorsque Jacques II demande la main de sa fille Catherine Cornaro le sénat de Venise  la reconnaît comme « fille de la République. Le but est de mettre la main sur l’île si le couple n’a pas d’héritier.

Catherine  1474 - 1489

Après la mort de son mari, bien qu’elle soit reconnue reine par le sultan, suzerain de l’île, elle doit faire face à sa belle-sœur Charlotte qui veut retrouver son trône, et à Ferdinand de Naples qui veut y installer son fils Alfonso  marié à Carla fille naturelle de Jacques II.

Peu après la mort de son fils âgé d’un an, Catherine est obligée d’abdiquer en faveur de Venise en 1489.

 

En 1571 les ottomans déclarent la guerre à Venise. Ils se rendront définitivement maître de l’île en 1573

 

©       La reine vénitienne de Silvia Alberti de Mazzeri