Le duché de Clèves, une courte vie entre de trop puissants voisins 1417 - 1609 

Situé à l’ouest de l’Allemagne proche du comté de la Marck et de la Gueldre. Les mariages permettent un temps d’unir  à Clèves le comté de La Marck, puis les duchés de Berg et de Juliers et d’autres domaines. Mais les alliances avec des voisins trop puissants vont entrainer sa disparition.

 Les premières alliances se font principalement avec les comtes de Gueldre

 Otton Thierry VIII et Jean 1305 - 1368

Otton n’a pas d’enfant, Thierry qui n’a que des filles, accepte que son frère Jean lui succède. Jean quitte sa fonction ecclésiastique pour épouser  Mathilde de Gueldre. Mais sans héritier son neveu  Adolphe II de La Marck lui succède.

 Adolphe III 1368 – 1394

Evêque il quitte lui aussi la soutane à la mort de son frère Engelbert de la Marck pour lui succéder. En 1368 il prend la tête du comté de Clèves et se marie avec Marguerite de Juliers.

 Philippe III, duc de Bourgogne entre en jeu :

Adolphe IV  Adolphe I en tant que duc 1417 - 1448

L’empereur Sigismond Ier érige ses possessions en duché en 1417. Il va créer des liens avec la Bourgogne proche voisin en épousant Marie, sœur de Philippe III le Bon. Ce dernier prendra en main les mariages de ses neveux et nièces :

·           1438 : il négocie le mariage de sa nièce Agnès avec Charles de Viane, petit-cousin de sa femme Isabelle et proche de la famille royale française

·           1430 il renforce ses liens avec le duché de Gueldre en mariant Catherine à Arnold d’Egmont, comte de Gueldre

·           1440 : il renforce les liens avec la France en mariant sa nièce Marie à Charles d’Orléans (fils de Louis) scellant la réconciliation avec la famille d’Orléans. Ils seront les parents de Louis XII.

·           1453 : Adolphe, fils cadet, épouse Béatrice de Coimbra, une nièce d’Isabelle de Portugal (veuf il épousera une fille illégitime de Philippe)

·           1456 : Jean Ier, l’aîné, est marié à Elisabeth, comtesse de Nevers héritière de son oncle Philippe.

 Jean I 1448 - 1481

Il aura 2 fils qui vont lui succéder

 Jean II 1481 - 1521

En 1511, pour limiter l’influence de la Bourgogne et des Habsbourg il conclut une alliance avec les duchés de Juliers et de Berg en mariant son fils Jean III à l’héritière des duchés.

 Jean III 1521 - 1539

Ses 2 filles firent de beaux mariages

Ø Anne, grâce à un tableau enjolivé d’Holbein, devient la 4e femme d’Henri VIII d’Angleterre en 1540. Mariage arrangé par Thomas Cromwell qui cherchait des alliances protestantes. Henri la trouve fort laide et la répudiera 6 mois plus tard tandis que Cromwell y laissera sa tête.

Ø Sibille épouse l’électeur de Saxe Jean Frédéric Ier.

 Guillaume 1539 - 1592 bref héritier de la Gueldre

Fils de jean III, il se maria 2 fois :

Ø La 1ere fois, sollicité par François Ier qui cherche des alliances chez les princes allemands opposés à Charles Quint, pour épouser Jeanne d’Albret sa nièce contre le gré de cette dernière. Elle demandera le divorce pour mariage non consommé en 1546.

Ø La 2e fois, pour se réconcilier avec l’empereur, en épousant Marie, une nièce de Charles Quint

De cette 2e union il va avoir un fils et 3 filles dont les mariages, avec de puissants voisins, va avoir raison du duché.

Ø Eléonore épouse Albert-Frédéric, duc de Prusse

Ø Anne est mariée à Philipe-Louis de Wittelsbach, comte palatin de Neubourg

Ø Madeleine épouse Jean Ier de Deux-Ponts, comte palatin de Deux-Ponts

A la mort de Charles d’Egmont, comte de Gueldre, sans héritier, l’empereur lui donne le duché malgré les revendications de la sœur de Charles qui a épousé le duc de Lorraine René II. Mais en 1543 il lui reprendra pour l’insérer dans les Pays-Bas espagnols.

Jean Guillaume 1592 - 1609

Malgré 2 mariages il n’a pas d’enfant et sa santé mentale se détériore. Ses trois sœurs sont mariées à de puissants princes qui vont chacun prétendre à l’héritage déclenchant la guerre de succession de Clèves-Juliers et la répartition des domaines selon les tendances religieuses.