Les CONDE, famille cadette des Bourbons, militaires et courtisans 1546 - 1830

 

Ils sont issus des Capétiens par Robert, comte de Clermont, 6e fils de Saint-Louis.

Au XVe siècle François de Bourbon-Vendôme va avoir 2 enfants :

Ces 2 familles vont alors s’opposer tant sur le plan religieux que politique pendant tout le XVIe siècle.

L’aîné des enfants de Charles, Henri deviendra l’héritier de la couronne lorsque le dernier des Valois, Henri III, meurt assassiné. Promu « princes du sang » par Henri IV, ils sont pendant près de 3 siècles l’une des familles les plus puissantes et proches du pouvoir.

 

Louis Ier. 1546 - 1569

Dernier fils  de Charles IV de Bourbon, et de Françoise d’Alençon, il est le premier de sa famille à être appelé Prince.

En 1551, il se marie avec Éléonore de Roye. C’est elle qui le pousse à se convertir. Il est le premier à s’opposer aux Guise lorsque leur nièce Marie Stuart devenue reine de France, leur permet de s’imposer auprès de Catherine de Médicis. Ils s’affrontent pendant les guerres de religion. Blessé à Jarnac, il sera abattu par l’un des capitaines du duc d’Anjou.

Henri Ier  1569 - 1588

Jeanne d’Albret, sa tante par alliance, le marie à Marie de Clèves, sa cousine. (En même temps Catherine, sœur de Marie, épouse Henri de Guise le Balafré). Présent au mariage d’Henri de Navarre, son cousin avec Marguerite de Valois, il n’aura la vie sauve à la Saint-Barthélemy qu’en abjurant sa foi (provisoirement). Après 12 ans de veuvage il se remarie avec Charlotte de la Trémoille. Elle sera suspectée de sa mort inattendue ; emprisonnée elle donnera naissance à leur fils.

Henri II  1588 - 1646

Henri de Navarre est devenu roi et catholique. Eloigné de sa femme, sans héritier, il décide de prendre sous son aile son petit-neveu qu’il convertit au catholicisme. Puis il lui trouve une épouse, Charlotte-Marguerite de Montmorency dont il est tombé amoureux (nièce de Charlotte). Le roi est si insistant qu’Henri et elle s’enfuient à Bruxelles (ce qui est un crime de lèse-majesté). Henri IV mort, ils reviennent auprès de Marie de Médicis, mais il va s’opposer à elle à propose des mariages espagnols. Emprisonné à la Bastille pendant 3 ans, Charlotte le rejoint et donne naissance à plusieurs enfants.

Lorsque le frère de Charlotte, Henri de Montmorency est exécuté pour rébellion face à Louis XIII, elle hérite de l’immense fortune des Montmorency dont Chantilly. Henri est nommé chef du conseil de Régence à la mort de Louis XIII.

Louis II dit le Grand Condé - duc d’Enghien 1646 - 1686

Son père lui fait épouser une des nièces du cardinal et propose même sa fille pour un neveu de Richelieu. Richelieu accepte en ce qui concerne sa nièce Claire-Clémence de Mailly-Brézé. C’est une mésalliance totale (elle manque d’éducation). Déjà reconnu comme valeureux militaire, l’entrée en guerre en 1635 lui permet de s’éloigner de sa femme et de se mettre en valeur avec Turenne (un cousin). Mais en froid avec Mazarin il finit par rejoindre les « frondeurs ».  Emprisonné 13 mois, il prend la tête des troupes qui marchent sur Paris. Battu par Turenne il fuit en Espagne. Lors du traité des Pyrénées, il reçoit le pardon de Louis XIV et se distingue encore militairement. Il n’a qu’un fils Henri-Jules

Louis XIV règne en maître absolu et les successeurs de Louis II ne seront que de nobles soumis, sans grande envergure,

Henri-Henri-Jules 1686 - 1709

 Il fait un beau mariage avec Anne de Bavière. 2e Fille d’Édouard, comte Palatin du Rhin, et d'Anne de Gonzague, elle est désignée par sa tante Louise-Marie, alors reine de Pologne comme son héritière. Sur leurs 10 enfants, 5 survivront.

Louis XIV va imposer à Henri-Jules 2 mariages avec ses enfants légitimés :

A sa mort Louis XIV transfère le titre de 1er prince du sang au fils de son neveu Charles d’Orléans.

Louis III 1709 - 1740  Monsieur le Duc

Louis IV   Henri  1710 – 1740 et ses descendants

Des querelles financières entre Condé et Conti poussent les Conti à des alliances avec leurs cousins. Ainsi Louis-Henri épouse Marie-Anne de Conti tandis que son frère épouse Louise-Elisabeth.

A la mort de Louis XIV, le duc du Maine et son épouse s’opposent au régent Philippe d’Orléans tandis que le reste de la famille Condé et Conti soutiennent ce dernier. Bourbon et son frère Conti vont être les principaux déclencheurs de la banqueroute de Law en se faisant rembourser en numéraire leurs actions.

A la mort du régent Louis XV accorde le titre de 1er ministre à son cousin (1723 à 1726). C’est lui qui décide du renvoi de Marie-Anne Victoire et du mariage de Louis XV avec Marie Leszczynska. Mais il finit par être limogé.

A 36 ans sa mère veut le remarier. Mais beaucoup de postulantes sont protestantes. Le choix s’arrête sur Caroline de Hesse-Cassel. (14ans), sœur de la princesse de Savoie-Piémont. Elle lui donne un fils. Elle suit de peu son mari dans la tombe.

Louis V Joseph dès 1789 il s’enfuit en Savoie. Son petit-fils, (duc d’Enghien) héritier potentiel sera exécuté par Napoléon.

Louis-Henri, son fils rentrera en France et, sans héritier, léguera sa fortune (dont Chantilly) à son petit-neveu et filleul, le duc d’Aumale, fils du roi Louis-Philippe dont il a épousé la tante Bathilde.