L'ECOSSE  un royaume national précoce   1058 - 1603

  

Le royaume écossais fut mis en place à partir de Malcolm III (1058 – 1093) et David I (112- 1153)

Le pays entretint de bonnes relations avec l'Angleterre normande, scellées par un certain nombre de mariages :

L’Angleterre cherche à annexer le territoire écossais :

Les relations se gâtent lorsque meurt Alexandre III avec pour seule héritière sa petite fille de trois ans, Marguerite, fille du roi de Norvège Eric II et de sa fille Marguerite. Elle meurt pendant son voyage vers l'Ecosse Le roi d'Angleterre, Edouard, organise la « grande cause » pour choisir un roi parmi 14 prétendants possibles à la couronne écossaise, la plupart issus d’enfants naturels de Guillaume le Lion.

Les prétendants les plus valables sont les descendants de trois des filles de David : Jean Balliol, petit-fils de Marguerite, Robert V de Bruce, fils d'Isabelle, et John Hastings petit-fils d'Ada, .ainsi que Florent V, comte de Hollande descendant d’Henri de  Huntingdon.

En 1292 John Baliol est désigné, mais lorsqu'il refuse d'envoyer des troupes aux cotés des anglais pour combattre en France, Edouard envahit l'Ecosse et contrôle tout le pays. Pendant 6 ans, le trône reste vacant. Puis, après Guillaume Wallace, c’est Robert Bruce qui prend la tête de la rébellion et qui écrase les anglais à Bannockburn en 1314. 

Les rois de la dynastie Bruce, et à partir de 1371, leurs successeurs Stuart maintiennent l'indépendance du royaume, allié à la France pendant la guerre de Cent Ans, par « the auld alliance ». Mais le pouvoir royal reste faible face aux clans écossais, car les rois arrivent très jeunes au pouvoir, laissant les clans écossais se rebeller, m^me si le principe de succession héréditaire semble admis ;

Le roi d’Ecosse devient roi d’Angleterre en 1603:

Les droits des Stuart à la couronne anglaise étaient fondés par la mariage de Jacques IV avec Marguerite Tudor, sœur
d’Henri VIII. C’est pour cette raison qu’Elizabeth I jugeait comme dangereuse, leur petite fille et cousine Marie. Son fils Jacques VI devient le plus proche héritier de la couronne anglaise et la reine Elisabeth le désigne en tant que tel. A sa mort, en 1603, il lui succède, sans difficulté, sur le trône anglais sous le nom de Jacques Ier . Les deux royaumes ainsi que le Pays de Galles sont réunis sous le nom de Grande Bretagne.

 

©Les maîtres d’Ecosse de R. Young - 2011