L’Espagne des Bourbons résiste aux révolutions 1700 …

 

Charles II n’a pas d’héritier malgré 2 mariages. Les grandes puissances s’activent pour lui trouver un successeur compte tenu de ses possessions aux Pays-Bas et en Italie et de ses liens avec les Habsbourg d’Autriche. Finalement Charles désigne Philippe d’Anjou, 2e petit-fils de Louis XIV, permettant aux Bourbons de prendre pied en Espagne.

 

Philippe V 1700 – 1746

Dès son arrivée sur le trône il doit faire face à la guerre de succession d’Espagne au terme de laquelle il demeure roi d’Espagne, mais cède à l’Autriche les possessions espagnoles : Naples, la Sicile, le Milanais, les Pays-Bas, et doit renoncer à ses droits sur la couronne française.

Louis XIV le pousse à épouser Marie-Louise Gabrielle de Savoie, dont la sœur Marie-Adélaïde est déjà mariée à son frère aîné, le duc de Bourgogne. Ces mariages croisés devaient non seulement lier les familles, mais aussi les deux états face aux possessions des Habsbourg. Ils vont avoir 2 fils Louis et Ferdinand.

Veuf, il épouse en 1714, Elisabeth Farnèse, fille du duc de Parme, qui va vite prendre l’ascendant sur son mari. Elle va lui donner 6 enfants qu’elle saura unir aux meilleures familles. Son origine italienne la pousse à tenter de reconquérir les territoires italiens en Sicile et Sardaigne et à faire reconnaître les droits de son 1er fils sur Parme (1730) et la Toscane (1732), puis sur Naples et la Sicile (1735) . Toutefois pour consolider l’alliance franco-espagnole on prévoit le mariage de l’héritier Louis avec une fille du régent et celui du futur louis XV avec Marie-Anne Victoire, ce qui donne lieu à un « échange de princesses ». Lassé du pouvoir Philippe renonce, en faveur de son fils Louis en 1724, mais ce dernier meurt peu après. Philippe revient sur le trône.

 

Ferdinand VI 1746 - 1759

A la fin de la guerre de succession de Pologne (1748), il signe le traité de Vienne qui limite la présence espagnole en Italie : son demi-frère Charles est reconnu roi de Naples et de Sicile, mais cède les autres possessions. Pour sceller cet accord sa demi sœur Marie-Antoinette épouse Victor-Amédée, héritier du royaume de Sardaigne.

Lui-même épouse Marie-Barbara de Portugal qui ne lui donnera pas d’enfant.

 

Charles III 1759 - 1788

Dès l’annonce de la mort de Ferdinand, il confie Naples et la Sicile à son 2e fils Ferdinand et part pour l’Espagne avec son fils aîné. Marié avec Marie-Amélie de Saxe, ils auront comme enfants :

Il signe en 1761 le « pacte de famille » : alliance entre les  Bourbons ; France, Espagne et Italie contre l’Angleterre.

 

Charles IV 1788 – 1808

Il laisse le gouvernement aux mains de sa femme Marie-Louise et de son 1er ministre Godoy. La peur créée par la révolution française et les crises économiques, pousse son fils Ferdinand à prendre le pouvoir. Mais l’invasion par Napoléon, oblige la famille à s’exiler. Napoléon désigne son frère Joseph, come roi d’Espagne en 1808.

Auparavant il va unir ses enfants avec les Bourbons de Sicile et sa famille portugaise.

 

Ferdinand VI 1814 - 1833

Puis, en 1814, Napoléon l’installe sur le trône. Les Bourbons reviennent en Espagne.

Malgré 4 épouses il n’eut de son dernier mariage que 2 filles : Isabelle et Louise-Ferdinande.

En mars 1830, il promulgue la Pragmatique Sanction qui abolit la loi salique et affirme que si le roi n'avait pas d'héritier mâle, la fille aînée hériterait. Cela excluait, Charles de Bourbon. Isabelle II fut donc reconnue héritière au grand mécontentement des partisans de son oncle Charles les « carlistes ».

 

Isabelle II 1833 – 1868

De 1833 à 1846, elle doit faire face à l’opposition des « carlistes ». Soutenu par son grand-oncle par alliance, le roi de France Louis-Philippe, elle se maintient sur le trône et finit par épouser son cousin François-d’Assise de Bourbon, 2e fils de François de Paule. Ils auront

En 1868 la monarchie est renversée et la famille part en exil, tandis que différents gouvernements se succèdent.

 

Alphonse XII 1874 – 1885

Il rentre en Espagne où le parlement le proclame roi.

Il épouse sa cousine Mercedes d'Orléans fille d'Antoine d'Orléans et de Louise Fernande de Bourbon. Veuf il se fiance à Marie-Christine, sa sœur, mais elle meurt avant le mariage.

Il se remarie avec Marie-Christine d'Autriche dont il a trois enfants :

 

Alphonse XIII 1885 - 1931

Son règne est marqué par une forte instabilité politique jusqu’à la proclamation de la République en 1931 et son exil. Il épouse Victoria-Eugénie de Battenberg, petite-fille de Victoria qui lui donnera plusieurs enfants dont Joan de Bourbon dont le fils Juan Carlos reviendra sur le trône espagnol en 1975