MODENE et FERRARE, deux duchés pour la famille d’ESTE 1453 - 1859

La famille d’ESTE issue de cette petite ville entre Padoue et Ferrare, va donner de grandes dynasties en Allemagne et en Italie. En Italie, ils règneront sur le duché de Ferrare et sur celui de Modène. Mais, Ferrare fait partie des Etats pontificaux, alors que Modène et Reggio font partie du Saint-Empire romain germanique. Ainsi les marquis d’Este sont vassaux du Pape pour Ferrare et de l’Empereur pour Modène et Reggio.

MODENE Gouvernée par Mathilde de Toscane, elle reste en commune indépendante en proie aux guerres entre guelfes et gibelins, jusqu’en 1288 où elle se donne à la famille d’Este. Elle sera érigée en duché en 1453.

FERRARE : La libre commune de Ferrare vit à peu près 100 ans. A partir de 1264, la domination de la maison d’Este, partisane des guelfes, s’instaure. Cette famille est déjà en possession des territoires de Modène et Reggio d’Emilie.

C’est en 1471 que le marquis Borso d’Este (qui depuis 1453 est déjà duc de Modène et Reggio) obtient du pape Paul II le titre ducal pour Ferrare, peu avant sa mort.

Hercule Ier (1471-1505) Premier duc de Ferrare et de Modène, Il succède à son demi-frère.

Il eut 2 filles qui furent parmi les femmes les plus brillantes de leur époque, et des mécènes averties

Alphonse Ier (1505-1534). Il épouse en 2e noce, Lucrèce Borgia, fille du Pape Alexandre VI. Il va s’allier, avec plus ou moins de réussite aux Papes, au roi de France et à l’empereur. Allié de Jules II contre Venise, il bat cette dernière mais ne veut pas accepter le traité de paix. Le Pape l’excommunie. Puis, il se range aux cotés de François Ier contre Jules II, et enfin s’allie à Charles Quint contre le nouveau pape, Léon X. Après le sac de Rome il est restauré sur son duché par l’empereur.

Hercule II (1534-1559) François Ier lui donne sa belle-sœur Renée de France en mariage car il cherche à l’éloigner afin qu’elle ne songe pas à réclamer le duché de Bretagne. Elle sera favorable aux idée de la Réforme.

Alphonse II (1559-1597). Il cherche à donner du prestige à son duché au travers de 3 mariages : Lucrèce de Médicis, Barbara d’Autriche, sœur de l’empereur, et Marguerite de Gonzague. Malgré cela il meurt sans héritier légitime.

 

Le passage du duché de Ferrare aux États pontificaux

Avec l’accord de l’empereur il désigne César, son cousin comme héritier. Mais ,Alphonse, le père de César est un enfant illégitime. Clément VIII, en s’appuyant sur une bulle pontificale de Pie V, qui excluait des successions des fiefs pontificaux les descendants illégitimes, s’approprie les terres de Ferrare. César d’Este s’autoproclame duc de Ferrare, mais face à l’excommunication par le Pape et la présence de l’armée pontificale à ses portes, il  renonce.

 

Le duché de Modène   Fief impérial, l’Empereur Rodolphe II considère légitime la succession de César.

César (1597 – 1628)  Il épouse Virginie de Médicis.

Alphonse III (1628-1629) Il se marie avec Isabelle de Savoie, fille de Charles-Emmanuel Ier. A la mort de sa femme, au 14e accouchement, il abdique en faveur de son fils et se fait prédicateur.

François Ier (1629 – 1658) Il épouse Marie Farnèse, fille du duc de Parme, s’allie à l’Espagne et envahit le duché. Mais il n’obtient rien du roi d’Espagne. Puis il cherche à récupérer Ferrare. Les autres états proches,inquiets de ses ambitions territoriales l’obligent à signer un traité qui laisse les choses en l’état. Il va alors louvoyer entre roi d’Espagne et roi de France, mariant son fils avec Laure, l’une des nièces de Mazarin.

Alphonse IV 1658 – 1662) Mourant jeune, c’est son épouse qui assure la régence. Ils auront 2 enfants : Marie-Béatrice qui épouse le futur roi d’Angleterre Jacques II et François marié à Marie-Marguerite Farnèse.

François II (1662 – 1694) Sans enfant, son oncle, le cardinal Renaud, lui succède.

Renaud III (1695 – 1737) Il  renonce à son état religieux pour se marier avec Charlotte de Brunswick, lointaine cousine, issue comme lui de la maison d’Este. Par la famille de son épouse il se rapproche à la fois des Habsbourg et de la France par les princes de Condé. Il marie son fils à Charlotte-Aglaé d’Orléans, 3e fille du Régent et l’une de ses filles Henriette à Antoine Farnèse, duc de Parme. Ces derniers n’eurent pas d’héritier, mais le duché lui échappa au profit des Bourbons d’Espagne. A sa mort, il laissa la régence à 2 de ses filles en attendant que son fils, qui combattait au coté de l’empereur, ne revienne.

François III (1737 – 1780) Malgré des caractères très opposés il aura avec Charlotte Aglaé 9 enfants. Il marie 2 filles à des membres de la famille royale française et son fils Hercule à l’héritière des duchés de Carrare et Massa, ce qui donne à son duché un accès à la mer. L’impératrice Marie-Thérèse le nomme gouverneur de Lombardie.

Hercule III (1780 – 1796) Il marie sa fille unique à l’archiduc Charles d’Autriche. Celui-ci mourant prématurément le mariage se reporte sur Ferdinand, son frère. Hercule abdique devant l’entrée de l’armée de Bonaparte. Son gendre lui succède.

Ferdinand d’Autriche-d’Este (1803 – 1806) puis son fils (1814 - 1845) petit-fils François V (1846 - 1859 ) lui succèdent jusqu’à l’invasion par les armées du roi de Sardaigne et l’intégration en 1860 dans le royaume d’Italie.

©Deux sœurs pour Léonard de K. ESSEX