GUELDRE, petit territoire qui passe de mains en mains 1182 - 1538 

 

Le comté de Gueldre se constitue en 1079. Il est situé au nord du Brabant et est frontalier au duché de Clèves au sud-est. Les premières alliances matrimoniales se font avec leurs voisins : Hollande, Clèves, Brabant.

 Otton II 1229 – 1271

Il eut une influence importante dans les Pays-Bas ayant été amené à exercer la régence de la Hollande pendant la minorité de son cousin Florent V. De son 1er mariage il eut une fille qu’il maria à Adolphe V, comte de Berg. De son 2e mariage il eut un fils Renaud et une fille mariée à son neveu Thierry VII de Clèves.

Renaud Ier 1271 - 1326

Il épouse en 1276 Ermengarde, fille et héritière de Waléran IV, duc de Limbourg, Ils n’ont pas d’enfants et Ermengarde meurt en 1283. Renaud obtient de l’empereur Rodolphe Ier de conserver le Limbourg à titre viager. Mais Adolphe V, comte de Berg, cousin germain d’Ermengearde, marié à la demi-sœur de Renaud, revendique la succession de sa cousine. Ne se sentant pas assez fort pour faire défendre ses droits, Adolphe les cède à Jean Ier, duc de Brabant. C’est la guerre de succession du Limbourg .

Renaud II 1326 - 1343

En 1339 Louis de Bavière l’érige la Gueldre en duché. Marié à Aliénor d’Angleterre il soutient son beau-frère Edouard III dans sa lutte contre la France.

Renaud III et Edouard 1343 - 1371

À la mort de leur père, Aliénor exerça la régence jusqu'en 1344. Puis une querelle de succession éclate entre les deux frères jusqu'en 1361. Renaud est emprisonné, puis il reprend le pouvoir à la mort de son frère en 1371 mais pour peu de temps.

1371 : sans héritier leurs 2 sœurs, nées d’un premier mariage, se disputent la succession :

·           Mathilde se marie 3 fois mais n’aura pas d’enfants. Son 2e époux est Jean III de Clèves, chanoine qui a quitté l’église pour succéder à son frère et avoir des héritiers. En 1372, son 3e époux, Jean II comte de Blois-Chatillon prend le titre de duc de Gueldre conjointement avec sa femme après la mort de Renaud III.

·           Marie et son mari Guillaume VI de Juliers revendiquent la succession, soutenus par le roi de Bohême l’empereur Charles IV.

Au bout de 8 ans Marie l’emporte et la maison de Juliers s’installe à la tête du duché

1380 : Gueldre et Juliers-Berg ne font qu’un

Guillaume Ier - Guillaume VII de Juliers 1380 - 1402 fils de Mathilde

Opposant au choix de Robert III de Palatinat comme empereur l’ensemble de ses possessions lui permet de contrôler la route mène au couronnement à Aix La Chapelle empêchant Robert d’y accéder.

1423 : des lois de succession différentes et les 2 territoires se séparent

Renaud IV 1402 - 1423 succède à son frère. Il n’a pas d’héritier.

Les lois de transmission sont différentes selon les 2 régions. Le duché de Gueldre peut être transmis par les femmes : ainsi il échoit au petit-fils de sa sœur Jeanne, Arnold d’Egmont. Par contre Juliers et Berg reviennent à son cousin Adolphe VII de Juliers. Sa veuve se remarie avec Robert, fils d’Adolphe VII

 Philippe III le Bon, duc de Bourgogne met la main sur la Gueldre

Arnold d’Egmont 1423 - 1465 et 1471 - 1473

Il s’allie le soutien de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, en épousant une de ses nièces Catherine de Clèves. Ce dernier organise également le mariage de ses enfants Adolphe et marie. Mais ils se brouillent et Philippe apporte son aide à son fils Adolphe pour renverser son père.

 Adolphe 1465 - 1571

Charles le Téméraire oblige Adolphe à lui vendre le duché, mais Maximilien Ier de Habsbourg, gendre du Téméraire, rendra la Gueldre au fils d'Adolphe, Charles.

 Charles  1492 - 1538

À sa mort, et en dépit des prétentions de sa sœur Philippe, épouse du duc de Lorraine René II, Charles Quint attribue le duché à Guillaume de Clèves, mais le reprend en 1543 et l'intègre dans les Pays-Bas espagnols.