HANOVRE  d’abord électorat puis à la tête de deux royautés 1692 - 1918

Wolfenbuttel  1635 - 1807

Auguste II de Brunswick-Dannenberg devient duc de Brunswick-Lunebourg, prince de Wolfenbûttel.

Antoine-Ulrich

Deuxième fils d’Auguste II et de Dorothée d'Anhalt-Zerbst il est associé au pouvoir en 1685 par son frère aîné Rodolphe-Auguste, guère intéressé par le gouvernement de son État.

 Lorsqu’en 1692 l’empereur élève au titre d’électeur son cousin Ernest Auguste, il rallie le camp français lors de la guerre de succession d’Espagne. Georges Ier de Hanovre le force à abdiquer au profit de son frère. A la mort de ce dernier il retrouve ses droits. Pour se réconcilier avec l’empereur il négocie, avec le soutien de sa cousine l’impératrice Wilhelmine le mariage de sa petite-fille, Elisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel, avec Charles leur fils cadet, alors prétendant à la succession espagnole. Mariée en 1708 et elle presque immédiatement nommée régente d'Espagne avant qu’elle ne devienne impératrice à son tour.

Il sut faire 2 autres mariages princiers pour ses 2 autres petites-filles : Charlotte-Christine épouse le fils aîné du tsar Pierre Ier et Antoinette est mariée à son cousin Ferdinand Albert II de Brunswick-Wolfenbuttel dont l’une des filles Elisabeth Christine épousera Frédéric II roi de Prusse.

Ferdinand-Albert II

Louis-Rodolphe le fils d’Antoine-Ulrich n’ayant eu que des filles,c’est son gendre Ferdinand Albert qui lui succède. Ses liens de parenté avec l’empereur et le roi de  Prusse lui permettent des mariages avec les familles royales da Prusse et de Danemark.

En 1807 le duché est incorporé dans le royaume de Westphalie par Napoléon Ier puis redevient duché en 1815.

En 1884, à l'extinction de la lignée de Wolfenbüttel, la Prusse parvient à suspendre la transmission du duché à Georges V, l'ancien Roi de Hanovre et le prince Albert de Prusse est nommé régent.

 

Lunebourg : La réunification, la dignité électorale et le trône d’Angleterre

Les descendants de Bernard Ier se succèdent à la tête du Lunebourg.

Georges de Brunswick

va avoir 4 fils dont les 3 premiers vont décéder sans héritier mâle

Georges-Guillaume,

le 2e aura le temps d’annexer la Saxe Lauenbourg, au nom d’une grand-tante, lorsque Jules François n’a plus qu’une fille et une nièce susceptible de lui succéder. Il donnera sa fille Sophie en mariage à son neveu Georges-Louis Ier.

Ernest-Auguste

ses 3 frères morts, c’est lui, qui prend la tête du duché et réunit les 4 principautés. Il s'illustre lors de la guerre austro-turque aux côtés de l'empereur Léopold Ier. En récompense de ses services, il reçoit la dignité électorale en 1692 et prend le titre de Duc-Electeur de Hanovre, titre reconnu par la Diète qu'en 1708. A cette occasion il impose, avec la permission de l'empereur, la transmission selon la règle de primogéniture mâle.

Il épouse Sophie, fille de l’électeur palatin et petite-fille de Jacques Ier Stuart, roi d’Angleterre qui lui apporte des droits éventuels sur la couronne anglaise.

Il noue des liens forts par les mariages de sa fille Sophie-Charlotte qui devient la 1ere reine de Prusse et celui de sa nièce Wilhelmine-Amélie avec l’empereur Joseph Ier.

Georges Ier Louis,

son fils, par son mariage en 1682 avec Sophie-Dorothée, fille de Georges-Guillaume, il réunit le reste de l’ancien domaine de Brunswick à ses possessions.

En 1701, par l'acte d'établissement, le parlement anglais exclut de la succession au trône, les princes et princesses catholiques. De fait, Sophie de Palatinat, sa mère, veuve, devient, à 71 ans, l'héritière du trône Britannique.

En 1714 il devient roi de Grande-Bretagne et descendants règnent conjointement sur les 2 pays de 1714 à 1837.

Pendant l’époque napoléonienne, Napoléon fait envahir le Hanovre lorsqu’il  entre en guerre contre l’Angleterre. Il cède une partie à la Prusse et englobe le reste dans le royaume de Westphalie.

 

Le royaume de Hanovre 1814 – 1866 puis le duché de Brunswick

Le congrès de Vienne restaure l’indépendance du Hanovre et l’érige en royaume.

Ernest-Auguste,

 duc de Cumberland., frère de Guillaume IV, devient roi de Hanovre à l’avènement de la reine de Grande-Bretagne, Victoria, le Hanovre n’admettant que la succession masculine. Il épouse la sœur de la reine Louise de Prusse.

Georges V,

son fils, s’oppose en 1866 à la politique d’unification de la Prusse et se joint à l’Autriche. Battu, le Hanovre devient province prussienne

Ernest III,

son petit-fils se marie en 1913 avec Victoria-Louise de Prusse, fille de Guillaume II scellant la réconciliation entre les 2 familles. Il retrouve le titre de duc de Brunswick qui avait été confisqué par la Prusse en 1884, jusqu’en 1918 où le duché sera incorporé dans la république de Weimar.