Du SAINT EMPIRE GERMANIQUE  à l’ALLEMAGNE

 

Le saint-Empire romain germanique est la suite de l’empire carolingien dans la partie « allemande » de l’Europe, crée par Otton le Grand, couronné empereur par le Pape en 962.

 

La construction du Saint-Empire s’est faite en plusieurs étapes à partir de la Germanie formée de 6 duchés : Saxe, Bavière, Franconie, Souabe, Lorraine et Bohême. Puis, le royaume de Bourgogne (à partir de 1038), la Provence et l’Italie surtout la partie septentrionale s’agrégèrent à l’ensemble.

 

C’est une monarchie élective même si celui qui est choisi peut faire élire son héritier de son vivant.

En 1356, l’empereur Charles IV émet une « Bulle d’Or», qui définit les règles de l’élection impériale en instituant un collège de 7 électeurs composé des 3 archevêques (Mayence, Trèves et Cologne) et de 4 princes électeurs :

 

En 1623, le duc d Bavière reçoit le titre d’électeur après la déchéance du comte palatin du Rhin, qui retrouvera sa place en 1648, portant à 8 le nombre d’électeurs.

En 1649 l’empereur attribuera un 9e titre d’électeur au duc de Brunswick-Lunebourg pour rétablir l’équilibre entre princes protestants et catholiques

Mais, même les plus brillants empereurs du XIIe, XIIIe et XIVe siècle ne réussirent jamais à s’imposer totalement d’une part parce qu’ils ne surent pas rendre héréditaire la fonction d’empereur et d’autre part parce que ils passèrent trop de temps à guerroyer en Italie face aux grandes villes qui revendiquaient leur autonomie.

 

Guelfes et Gibelins: au XIIIe et XIVe siècle, 2 partis vont s’opposer :

 

Ils vont s’affronter lors de la « querelle des investitures » et lors des élections pour la succession à la tête de l’empire, puis en Italie avec les communes lombardes.

Les gibelins sont hostiles à la primauté du pape alors que les guelfes souhaitent un accord.

 

Les duchés italiens se mettent en place :

En 1250 avec la mort de Frédéric II, le saint-empire se recentre sur l’Allemagne. L’Italie va se multiplier en duché autour de grandes familles.

 

Les Habsbourg s’emparent du titre :

Au bout de quelques années le titre reviendra définitivement à la famille des Habsbourg, mais son influence sera faible, et finira par éclater avec les divisions religieuses.

 

En 1648, après la guerre de Trente Ans, lors des traités de Westphalie les états allemands acquièrent leur indépendance, et le titre ne représente plus rien.

 

Les dynasties allemandes :

 

A la fin du règne des Hohenstaufen, le territoire « allemand » est composé de nouvelles entités territoriales qui se constituent autour de dynasties :

 

 

A l’extinction de la dynastie Ascanienne