Les Ascaniens prennent la direction de la Saxe 1180 - 1422

 

Les frontières de la Saxe ont beaucoup bougé, mais elle est globalement axée autour de L’Elbe, au nord de la Bohême, entre le Brandebourg, la Bavière et la Pologne.

 

La dynastie saxonne à la tête du Saint-Empire :

C’est un saxon qui succède à Conrad I roi de Franconie, élu roi des germains, sous le nom d’Henri Ier dit l’Oiseleur. Ses descendants vont régner pendant plus de 100 ans se faisant couronner empereur  « romain germanique » à Rome à partir de 962. Puis, les Saliens s’installent sur le trône de la Germanie et de l’Empire. La Saxe poursuit son existence.

 

La Saxe et la Bavière :

Henri X Le superbe

Duc de Bavière (descendant de Welf de Bavière) il épouse en 1127 l’héritière de Saxe : Gertrude, fille de l’empereur Lothaire de Supplinbourg en échange de son soutien à l’élection. Ils n’ont qu’un seul fils.

Henri Le Lion

Il devient le chef d’un immense état englobant la Bavière et la Saxe. Il est le gendre du roi d’Angleterre Henri II Plantagenêt par son mariage avec Mathilde.

Comme il refuse d’apporter son soutien militaire à son cousin l’empereur Frédéric Barberousse, ce dernier finit par le déchoir de toutes ses possessions et l’obliger à s’exiler en Angleterre. Il donne le duché de Bavière à Otton de Wittelsbach. Le duché de Saxe est donné à un fils d’Albert l’Ours, Bernard d’Anhalt. Au fil des générations le territoire sera morcelé entre les héritiers.

Le petit-fils d'Henri, Othon l'enfant se verra restitué le domaine de Brunswick.

 

La maison d’Ascanie

Leur nom vient d’Aschersleben (Ascania en latin) où les comtes de Ballenstädt possédaient un château.

 

Albert Ier l’Ours

En 1134, Lothaire de Supplinburg, empereur du saint-empire octroi la marche nordique de Saxe puis celle du Brandebourg à Albert l’Ours

En 1138 Lothaire lui donne le duché de Saxe qu’il a confisqué à Henri le Superbe. Mais il est obligé de le restituer en 1142 lorsque guelfes et gibelins se réconcilient.

En 1150 il prend officiellement le titre de margrave de Brandebourg. Il aura 2 fils.

 

Bernard d’Anhalt 1180 – 1212

Il a 2 fils. A sa mort l’aîné Henri garde l’Anhalt et le cadet Albert succède à la tête de la Saxe

 

Albert Ier 1212 – 1175

Il a également 2 fils qui vont scinder le domaine en 2 branches en 1260 : la Saxe-Lauenbourg à l’aîné Jean II et la Saxe-Wittenberg au cadet Albert II

 

Saxe-Lauenbourg :

Elle se transmettra de fils en fils jusqu’à Jules François qui aura 3 filles : Marie-Anne Thérèse - Anne-Marie Françoise qui épouse de Philippe de Neubourg, beau-frère de l’empereur Léopold Ier et Sibylle.

Il désigne sa fille aînée comme héritière, mais Sibylle conteste ce choix. Cette situation permet à Georges-Guillaume de Brunswick-Lunebourg d’envahir le duché. L’empereur Charles VI confirmera cette acquisition en 1721.

 

Saxe-Wittenberg

Albert II 1260 - 1298

Marié à une des filles de l’empereur Rodolphe Ier, Agnès, il aura un fils prénommé comme son grand-père Rodolphe.

Rodolphe Ier 1298 – 1356 

Ses filles épousent des cousins de la maison d’Anhalt. Ses 2 fils lui succèdent

Rodolphe II 1356 - 1370

Il devient prince-électeur après la publication de la bulle d’or de Charles IV.

Venceslas 1370 – 1388

Il succède à son frère qui n’a pas eu d’enfant. L’empereur lui octroya la principauté de Lunebourg en gestion avec son neveu Albert, ce qui déclencha la guerre de Lunebourg.

Ses 2 fils lui succèdent Rodolphe III et Albert III. Ils n’auront pas d’héritier.

 

L’empereur transfère les titres de duc de saxe et d’électeur à la maison de Wettin en la personne de Frédéric Ier.