Le SCHLESWIG-HOLSTEIN, une union jamais consolidée 1386 - 1864

 

Le Schleswig est rattaché au Holstein : 

 

Gérard VI comte de Holstein – duc de Schleswig 1386 - 1404

Lorsqu’il meurt en 1404 il a 3 fils : Henri, Adolphe et Gérard, dont le plus âgé n’a que 7 ans. Leur mère Elisabeth de Brunswick assure la régence. Henri le frère de Gérard, revendique une part des territoires et la régence de ses neveux. La reine de Danemark, Marguerite, tranche obligeant Elisabeth à céder le Holstein et la régence du Schleswig à son beau-frère. Son fils aîné sera élevé à la cour de Danemark et le puiné en Allemagne.

 

Henri III 1404 – 1413

Il part en guerre contre Danemark pour le contrôle du Schleswig. Il proclame qu'il s'agit d'un fief héréditaire inféodé par la monarchie danoise. Marguerite I puis Eric VII veulent récupérer le duché pour eux-mêmes. En1413 Eric de Poméranie veut le destituer et récupérer le duché, mais Henri IV, son neveu, maintenant en âge de ne plus être sous tutelle intervient.

 

Henri IV 1404 - 1427

Avec ses 2 frères Adolphe XI et Gérard VII, il poursuit le conflit avec le Danemark. En 1417  une trêve est acceptée, mais en 1423 la guerre reprend.

 

Adolphe VIII ou XI 1427 - 1459

Il succède à son frère et poursuit la lutte contre le royaume de Danemark qui conteste toujours la possession du Schleswig à sa famille. A la mort en 1433 de son frère Gérard VII Adolphe VIII demeure le seul héritier de la lignée des comtes de Holstein et ducs de Schleswig. Il met à profit les difficultés d’Eric de Poméranie face à la révolte de ses sujets pour conclure avec lui en 1435 un traité par lequel le Schleswig lui est concédé sa vie durant. Après la déposition d’Eric de Poméranie, son successeur Christophe III de Danemark, mal assuré sur son trône, confirme en 1441 le traité en investissant cette fois le Schleswig à Adolphe et à ses descendants à perpétuité.

A la mort prématurée de Christophe III de Danemark en 1448, l’assemblée offre le trône à Adolphe VIII de Holstein. Le duc âgé, sans descendant, refuse mais propose la candidature de son neveu Christian d’Oldenbourg. Il est le fils de sa sœur Hedwige qui avait épousé Thierry d’Oldenbourg. Il est élu roi sous le titre de Christian Ier le 8 septembre 1448.

 

Le Holstein devient un duché : 

En 1459, à la mort d’Adolphe VII, Christian Ier se porte candidat à sa succession et malgré les droits de la lignée de Schauenbourg-Pinneberg sur le Holstein, il réussit en mars 1460 à se faire proclamer à titre personnel et non comme roi de Danemark, duc de Schleswig et comte de Holstein, en stipulant que le Holstein ne sera jamais réuni au Danemark. Cependant en 1460 il déclare les 2 territoires inséparables.

En 1474, il fait ériger le comté en duché par l’empereur Frédéric III du saint empire en stipulant que le Holstein ne serait jamais réuni au Danemark..

Le règne des rois de Danemark sur le Schleswig-Holstein se poursuit jusque sous le règne de Christian III qui, en1544 partagé le duché  entre lui-même, roi de Danemark et son frère Adolphe qui prend le titre de Holstein-Gottorp.

 

La montée en puissance de la branche Holstein-Gottorp à la tête des dynasties royales de Suède et de Russie : 

Les alliances matrimoniales de cette famille avec les royautés de Suède, Russie et Danemark vont être nombreuses jusqu’à la dislocation du Schleswig-Holstein.

En 1654, Hedwige de Holstein-Gottorp épouse Charles X Gustave, roi de Suède et va donner 3 rois à ce pays : Charles XI, Charles XII et Ulrique. C'est un mariage politique, afin de sceller une alliance contre le Danemark.

Christian-Auguste verra son fils Adolphe-Frédéric être choisi comme successeur à Ulrique qui n’a pas d’enfant. Ses 2 fils et son petit- fils régneront jusqu’à la déposition de Gustave IV Adolphe remplacé par Bernadotte.

Sa petite fille Sophie-Auguste épousera Pierre III, tsar de Russie, lui-même neveu de Christian-Auguste. Elle prendra le titre de Catherine II et régnera sans partage sur ce pays.

Quant aux liens avec le Danemark ils seront maintenus avec le mariage de princesses royales danoises.

 

L’annexion du Schleswig et du Holstein par la Prusse :

Rappelons que le Schleswig est un fief danois alors que le Holstein est un fief d'empire.

En 1848, à son arrivée au pouvoir, Frédéric VII, roi de Danemark décide l’annexion des 2 duchés à son royaume. Mais les allemands du Holstein s’y opposent et font appel à la confédération germanique. C’est la 1erre guerre prusso-danoise ou 1ere guerre des duchés qui se termine en 1852 sous la pression des russes et des anglais.

En 1864, Frédéric VII, meurt sans héritier. Sa succession se pose tant pour le Danemark que pour les 2 duchés qui ne sont plus possessions personnelles du roi. Son successeur Christian IX qui n’est pas héritier direct rompt les accords, évince les héritiers de la branche Schleswig-Holstein-Sondebourg. Cela déclenche la 2e guerre des duchés. Par le traité de Vienne de 1864 la Prusse devient gérante du Schleswig et l’Autriche du Holstein. En 1866, après l'éviction des autrichiens de la confédération germanique, les deux territoires deviennent province à part entière de la Prusse sous le nom de province du Schleswig-Holstein.