Victoria, « la grand-mère de l’Europe »

Au début du XXe siècle Victoria et Albert vont nouer des alliances matrimoniales avec la plupart des cours européennes. Leur ambition était de trouver une solution aux divisions de l’Europe après les guerres napoléoniennes et le militarisme de la Prusse. Ils marièrent leur fille ainée Victoria au prince de Prusse Frédéric espérant que le couple transforme l’Allemagne en une démocratie libérale. Toujours dans le but d’angliciser l’Europe, elle maria cinq autres de ses enfants à des familles allemandes.

Tous ces pays vont se combattre lors de la 1e guerre mondiale, principalement Edouard VII d’Angleterre, et ses 2 neveux Guillaume II d’Allemagne et Nicolas II de Russie. A l’issue de cette guerre certaines dynasties perdront leur trône à jamais, d’autres règnent encore : Royaume-Uni, Danemark, Espagne, Suède, Norvège.

GRANDE - BRETAGNE

Edouard VII  (1901 – 1910)

on le surnommera aussi « l’oncle de l’Europe » Il porte le nom de son père, aussi la maison royale prend-elle le titre de Saxe-Cobourg. Sa mère lui fait épouser Alexandra de Danemark.. Après la mort de leur fils aîné c’est le second Georges qui lui succède

George V   (1910 – 1936)

Il épouse la fiancée de son frère aîné Marie de Teck, petite-fille de George III par son dernier fils Adolphe. En 1917, pendant la guerre, il change le nom de la dynastie en Windsor du nom d’une forteresse royale au sud-ouest de Londres.

Edouard VIII

fils aîné de George fut roi une seule année et ne fut jamais couronné. Voulant épouser une américaine divorcée il se heurtât au parlement et au 1er ministre et abdiqua au profit de son frère

George VI  (1936 – 1952)

Il est baptisé Albert Frédéric, mais prend le titre de George VI lorsqu’il monte sur le trône.

Elisabeth II  (1952 …)

Elle épouse Philippe de Battenberg, descendant également de Victoria par Alice. Il renonce à ses titres royaux grecs et danois et adopte le nom de Mountbatten, d’origine anglaise

ALLEMAGNE – GRECE

Victoria épouse Frédéric III l’héritier du royaume de Prusse puis empereur d’Allemagne en 1888.Il meurt au bout de 99 jours de règne. Leur fils n’aura pas les mêmes idées pacifiques que ses parents et grands-parents.

RUSSIE

Alice, atteinte d’hémophilie, épouse Louis IV de Hesse, après avoir failli être mariée à Guillaume des Pays-Bas.

Alix, petite-fille préférée de Victoria va mettre en échec les projets de sa grand-mère. Elle souhaitait l’unir, à un autre de ses favoris, le prince Albert Victor (2e dans l’ordre de succession au trône britannique). Mais Alix ne jurait que par Nicolas, héritier de l’empire de Russie et réciproquement. Victoria, qui désapprouvait l’autocratie russe, ne parvint pas à la faire céder. Elle deviendra Alexandra épouse de Nicolas II dont le fils Alexis sera hémophile

ROUMANIE

Alfred, duc d’Edimbourg, épouse Marie de Russie, fille du tsar Alexandre II. A la mort d’Ernest II de Saxe-Cobourg Gotha, son frère Edouard le roi ayant renoncé au titre ducal c’est lui qui devient duc.

Marie épouse Ferdinand de Hohenzollern futur roi de Roumanie.

SUEDE ET DANEMARK

Arthur, duc de Connaught épouse Louise-Marguerite de Prusse

ESPAGNE

Béatrice sa dernière fille fut un temps promise au fils de Napoléon III, Louis-Napoléon Bonaparte. Mais il mourut en Afrique avant que cela ne se réalise. Elle épouse Henri de Battenberg .Leur fille Victoria-Eugénie épouse Alphonse XIII, roi d’Espagne. Deux de leur fils seront hémophiles

Hélène épouse Christian de Schleswig-Holstein, apparenté à la famille danoise, sans postérité particulière.

NORVEGE

Maud, une des filles d’Edouard VII épouse son cousin germain Carl de Danemark, qui accepte en 1905 le trône de Norvège sous le titre d’Haakon VII.

© Les aigles foudroyés de Frédéric Mitterrand : la fin des Romanov, des Habsbourg et des Hohenzollern.