WURTEMBERG, duché puis royaume indivisible 1417 - 1918

Seigneurie intégrée au duché de Souabe au XIIe siècle, le Wurtemberg fut érigé, en 1135, en comté de Wurtemberg, vassal des Hohenstaufen. N’ayant pas trop d’héritier ils évitent le morcellement de leurs domaines. Sous Eberhard I l’Auguste ils étendent leurs possessions et Stuttgart devient leur capitale.

EBERHARD V dit le Barbu 1417 - 1419

Il épouse Henriette comtesse de Montbéliard. Ce domaine restera presque tout le temps rattaché au Wurtemberg jusqu’à la Révolution française.

 EBERHARD VI 1457 - 1495

Il proclame l’indivisibilité de ses possessions et l'empereur Maximilien Ier l’élève au rang de duc en 1495. Il devient Eberhard I. Sans héritier, son neveu EBERHARD II lui succède (1485 - 1498), mais rapidement les nobles se rebellent et obtiennent de l’empereur Maximilien, qu’il soit déposé au profit de son neveu ULRICH VI (1503 – 1550) qui se rend à son tour impopulaire et est plus ou moins dépossédé de son duché. Ferdinand Ier finit par lui en laisser la possession. Son fils Christophe lui succède

 CHRISTOPHE  1550 - 1558

Il établit le luthérianisme et se range aux cotés des états protestants contre l’empereur. Son fils Louis III qui lui succède n’ayant pas d’héritier, c’est son cousin Frédéric Ier  qui prend la suite.

FREDERIC I 1593 - 1608

Protestant, il apporte son soutien à Henri IV et lui prête de l’argent. Son fils  Jean Ier Frédéric lui succède.

 EBERHARD  III 1628  - 1674

Il devient duc à 14 ans Son oncle, Louis-Frédéric de Wurtemberg-Montbéliard et sa mère Barbara Sophie de Brandebourg exercent la tutelle.

Pendant la Guerre de Trente Ans (1618 - 1648) le duché, s’allia à la Suède, et fut  l'une des régions les plus ravagées par les armées. À partir de 1628, le duché fut sous le contrôle de troupes étrangères. L'édit de Restitution (des biens ecclésiastiques) décrété par l'Empereur Ferdinand II, en 1629, fit perdre au Wurtemberg environ un tiers de son territoire

Il ne retrouva son indépendance et ses possessions qu’au traité de Westphalie (1648).

CHARLES ALEXANDRE 1733 - 1737

Il tente en vain de rétablir le catholicisme. Ses 3 fils vont se succéder à la tête du duché : Charles-Eugène, Louis-Eugène et Frédéric-Eugène

FREDERIC-EUGENE 1795 - 1797

Nommé gouverneur de Montbéliard par son frère, il doit s’enfuir lors de la révolution française puis succède à ce dernier. Il aura 12 enfants qu’il saura placer auprès des cours royales :

 FREDERIC I duc 1797 - 1803 électeur 1803 - 1805 roi 1806 - 1816

Il s’engage contre la France révolutionnaire et signe une paix séparée en 1802. Puis, il s’allie à Napoléon ce qui lui vaut d’accroitre ses possessions lors des divers traités. En 1805, il reçoit le titre de roi dans la Confédération du Rhin mise en place par Napoléon. Le mariage d’une de ses filles, Caroline, à Jérôme Bonaparte scelle l’alliance. Par contre pour éviter que le duché ne tombe sous la tutelle de Napoléon il s’empresse de marier son fils Guillaume à Caroline de Bavière.

En 1813 il se rallie à la coalition et se fait garantir son titre de roi au congrès de Vienne.

 GUILLAUME  Ier 1816 - 1864

Après un mariage politique, non consommé, ce qui permettra aux 2 époux de se remarier chacun de leur côté, Il épouse son grand amour, sa cousine Catherine de Russie. Veuf il épouse une autre cousine Pauline dont il aura un fils Charles qui lui succèdera et une fille Catherine dont le fils Guillaume sera le dernier roi de Wurtemberg.

En 1828 il déclare la primo masculinité et le mariage avec famille égale en dignité.

 GUILLAUME II  1891 - 1918 succède à son oncle Charles Ier.

La Première Guerre mondiale met fin au royaume. Guillaume II abdique et l'État libre populaire de Wurtemberg est institué.