LES GUERRES D’ITALIE, le mirage italien des rois de France 1494 - 1559

 Elles sont une suite de conflits menés par les rois de France de Charles VIII à Henri II pour faire valoir leurs prétentions héréditaires sur le royaume de Naples et le duché de Milan.

 

Chapitre 1 : le royaume de Naples 1494 - 1497

Les protagonistes

Les évènements :

Epilogue :

son successeur est Louis XII, un cousin. Il va céder lui aussi au « mirage italien », reprendre les prétentions des Valois, auquel s’ajoutera les revendications sur le Milanais.

Chapitre 2 : Valentine ou l’héritage italien 1499 - 1500 

Les protagonistes :

Les évènements :

Dès son avènement, Louis XII, décide de s’attribuer le titre de duc de Milan,faisant valoir les droits de sa grand-mère Valentine dont le père avait été écarté du pouvoir par les Sforza. Il s’assure le soutien du Pape et la complaisance de Venise. En 1499, après bien des épisodes Ludovic le More est finalement capturé et transféré à Loches ou il mourra.

Chapitre 3 : l’Italie est perdue 1500 - 1514 

Chapitre 4 : François Ier reprend le flambeau : 1515 – 1516 

Comme Louis XII, François Ier est fasciné par l’Italie.

Chapitre 5 : les Habsbourg contre les Valois-Orléans 1521 – 1526  

En 1519, Charles Quint est devenu le souverain le plus puissant d’Europe en héritant de ses 4 grands-parents. Ses possessions espagnoles, autrichiennes et des Flandres encerclent la France. Les affrontements des deux souverains ne se limiteront pas seulement à l’italie. Toutefois en ce qui concerne cette zone :

Chapitre 6 : suite et fin 1526 – 1529 

Chapitre 7 : les derniers sursauts 1536 – 1539 et 1542 – 1546 

La mort du dernier héritier des Sforza en 1535 rouvre la question du Milanais. François Ier trouve un moyen détourné pour récupérer cette terre qu’il revendique toujours comme « un héritage légitime ». Il réclame à son oncle Charles III de Savoie, demi-frère de sa mère Louise de Savoie, la part d’héritage que Louise aurait du recevoir à la mort de son père le comte Philippe. Ceci lui permettrait d’avoir un accès aisé vers l’Italie, ou de servir de monnaie d’échange contre le Milanais.

Epilogue :

Henri II va encore entretenir l’espoir de s’installer en Italie. Les affrontements avec les Habsbourg vont se multiplier. Las alliances varieront aux gré des intérêts de chacun.