ANJOU, PROVENCE le rattachement à la France et la fin des espérances italiennes 1360 - 1481

Charles d’Anjou, roi de Naples et de Jérusalem, comte d’Anjou du Maine et de la Provence donne le comté d’Anjou en dot à sa fille Marguerite, lorsqu’elle épouse en 1290, Charles de Valois, frère de Philippe le Bel. Leur fils Philippe VI de Valois, devenu roi, réunit l’Anjou à la couronne en 1328, mais Jean Le Bon son successeur l’érigera en duché et le donnera en apanage en 1360 à son 2e fils Louis qui deviendra le chef de la troisième maison d’Anjou.

Louis  Ier duc d’Anjou 1360 - 1384 comte de Provence 1382 - 1384

Il remplace son père en qualité d’otage à Londres. Mais  il ne respectera pas son engagement et s’enfuira. Il épaulera son frère Charles V dans sa lutte contre les Anglais

Adopté par la reine Jeanne Ire de Naples en 1380, il prend le titre de roi de Sicile. Rendu en Italie il doit faire face au cousin de la reine jeanne Charles de Duras. Il y meurt. Marie de Blois son épouse assure la régence en Provence jusqu’à la majorité de leur fils Louis.

Louis II  duc d’Anjou 1377 - 1417 comte de Provence 1384 - 1417

Il succède à son père et sa famille lui fait épouser Yolande d'Aragon pour apaiser les liens entre l’Anjou et l’Espagne à propos de Naples. Elle va jouer un rôle important auprès de son gendre Charles VII. Veuve rapidement elle va prendre les rênes de l’’Anjou et de la Provence et par le mariage de ses enfants va leur créer de tisser des liens importants

Louis III  comte de Provence 1417 - 1434

Adopté à son tour par la reine Jeanne II il n’arrivera pas à chasser de Naples Alphonse d’Aragon.

René Ier  duc d’Anjou  et comte de Provence 1434 - 1480  duc de Lorraine 1431 - 1453

Sa mère, héritière de son oncle le cardinal-duc de Bar, lui cède ses droits. Puis elle négocie son mariage avec Isabelle, héritière du duc de Loraine Charles II. Il va rapidement entrer en conflit avec son puissant voisin le duc de Bourgogne Philippe Le Bon. Par ailleurs ses tentatives de prendre pied à Naples échoueront également.

Avec Isabelle il va avoir plusieurs enfants :

Le testament de René : son, fils aîné et son petit-fils Nicolas vont mourir avant lui, aussi doit-il réorganiser sa succession

La Lorraine : à la mort d’Isabelle en 1453 c’est Jean le fils aîné qui lui a succédé à la tête du duché de Lorraine. Puis ce sera son fils Nicolas. Sans descendant le duché passera aux mains de sa tante Yolande qui cédera aussitôt ses droits à son fils René II.

La Provence : à la mort de Jean, René décide de léguer la Provence à son neveu Charles du Maine. Louis XI à l’affut se fait désigner héritier par Charles qui n’a pas eu d’enfant et en hérite en 1481 à la mort de ce dernier.

L’Anjou : René entre bientôt en conflit avec son neveu Louis XI lorsqu’il réorganise sa succession. Louis XI dénonce ce testament : en l'absence de descendance mâle directe, l'apanage angevin doit revenir au royaume de France. En 1474, Louis XI se rend à Angers avec son armée et lui réclame les clefs de la capitale  À 65 ans René ne souhaite pas faire la guerre et il lui cède les droits sur Anjou sans combattre. Charles du Maine en prend possession jusqu’à sa mort. L'Anjou cesse dès lors d'être un apanage et entre définitivement dans le domaine royal en 1481, à la mort de Charles..