Les RIOURIKIDES , fondateurs de l’état de Russie  860 - 1598

Avant que l’état de Russie n’existe à proprement parler, une dynastie viking régna sur un territoire autour de Kiev (Ukraine), puis sur Novgorod et Vladimir avant que la principauté de Moscou ne prenne le dessus.

 

L’Etat de KIEV 860 – 1249 :

Parmi les personnalités les plus marquantes citons :

 

Igor et Olga

qui introduisirent la foi chrétienne orthodoxe.

Vladimir Ier le Grand 980 – 1015

qui se convertit, ce qui lui a permis d’épouser la sœur de l’empereur Basile II.

Iaroslav le sage 1019 – 1054  

étend son influence hors de la Russie par un certain nombre d’alliances scellées par des mariages :

 

Mais en instaurant un droit de succession il va provoquer des luttes entes ses fils puis leurs héritiers ; ce qui finira par entraîner l’affaiblissement de l’état de Kiev face aux mongols.

En 1146 lorsque Izialav II prend le pouvoir en battant Igor II, il entre en lutte avec son oncle Iouri Dolgorouki et son fils André. Dès lors ce ne seront que renversement sur renversement, un même prince pouvant retrouver son trône jusqu’à 6 fois comme c’est le cas de Rurik II. En 1240 l’état de Kiev est envahi par les Mongols et les nouveaux princes devront aller se faire reconnaître devant la Horde d’Or.

 

La principauté de MOSCOU :

 

 à partir de Iouri Dolgorouki, qui fonde la ville de Moscou, va émerger une branche cadette qui émigre vers le nord d’abord avec les principautés de Novgorod et Vladimir-Souzdal.

 

Alexandre Nevski prince de Novgorod et grand-prince de Vladimir. Il est le dernier à recevoir l’investiture du Khan pour la principauté de Kiev en 1249. C’est la grande figure historique de cette famille connu pour ses exploits face aux suédois, puis contre les chevaliers teutoniques.

 

Daniel fils cadet d’Alexandre, il hérite de la principauté de Moscou. Parmi ses successeurs citons :

 

Ivan III. Il se désengage totalement du pouvoir mongol. Par les mariages de ses enfants et la force il annexe bon nombre de petites principautés autour de Moscou qui devient la Moscovie. Lui-même épouse Zoé Paléologue qui prendra le prénom de Sophie, nièce du dernier empereur de Constantinople.

 

Vassili III après 20 ans de mariage sans héritier, il fait assassiner ses frères et prend une nouvelle épouse qui sera la mère d’Ivan IV le Terrible.

 

Ivan IV dit le Terrible 1533 – 1584 d’abord grand prince de Vladimir et de Moscou, il prend le titre de César ou tsar en 1547. Il se mariera 7 fois.

 

Fédor 1588 – 1598 : Ivan ayant assassiné Dimitri, son fils aîné de ses propres mains, c’est Fédor qui lui succède. Mais peu intelligent c’est son beau-frère Boris Godounov qui dirige à sa place.

 

Le temps des troubles : La mort de Fédor marque la fin de la dynastie Riourikides et instaure le « temps des troubles »

Boris Godounov prend le titre de tsar jusqu’à sa mort en 1605. Pour s’assurer la toute puissance il fait exiler ou enfermer certains chefs de famille dont les Romanov. Après sa mort subite les boyards refusent de faire allégeance à son fils qui sera même assassiné avec sa mère.

Plusieurs faux Dimitri (fils aîné d’Ivan) vont faire leur apparition.

 

L’intermède polonais : en 1610 le roi de Pologne Sigismond, soutenu par quelques boyards, avait fait reconnaître son fils et héritier, Ladislas comme tsar de Russie dans le but d’unifier cette nation et de la convertir au catholicisme. Mais l’assemblée générale des boyards refuse cette nomination. Les troupes russes font face aux troupes polonaises qui sont au kremlin de Moscou et les chassent.

 

Le premier Romanov : l’assemblée décide de se donner un tsar russe et désigne Michel Ier Romanov en 1613. C’est la plus proche famille des Riourikides puisque son grand-père était le frère de la 1e épouse d’Ivan le Terrible.