ROYAUME LATIN DE JERUSALEM   1581 à nos jours

Le royaume latin de Jérusalem :

Jérusalem est conquise en 1099 par les croisés à l’issue de la 1e croisade (1096 –1100)

  Baudouin II aura 4 filles. Le principe héréditaire s’affirme qui admettra la transmission aux filles.

Foulque V d’Anjou, gendre de Baudouin III lui succède. Il ajoute Tyr à ses possessions.

La 2e croisade (1143 – 1149) avec à sa tête Louis VII, est lancée pour venir au secours de cet état sans chef .

La perte de Jérusalem

Mélisende exerce la régence lorsque Baudouin III succède à l’age de 13 ans à son père Il épouse une princesse byzantine, Théodora, fille de l’empereur grec Manuel Comnème. Il meurt sans enfant

Amaury I lui succède. Il a épousé Agnès de Courtenay qu’il répudiera. Il parvient à maintenir le royaume, malgré les attaques de Saladin (Nour El Din). Il a un fils Baudouin et deux filles : Sibylle et Isabelle née de son second mariage avec Marie Comnème, fille de l’empereur de Constantinople.

Baudouin IV a la lèpre. Diminué physiquement il a du mal à maintenir l’unité qu sein de son royaume. Il meurt à l’âge de 24 ans

Sibylle devient reine Elle avait épousé en 1e noces, Guillaume de Montferrat, (Guillaume V dit longue épée) qui est mort au bout de quelques semaines, mais dont elle a eu un fils , le futur Baudouin V, dit Baudouinet, qui meurt à l’age de 10 ans. Elle se remarie avec Gui de Lusignan, A la mort de Baudouin V elle est l’héritière avec son mari Gui de Lusignan. Ils se font couronner roi de Jérusalem.

En 1190 elle meurt sans autre enfant. La couronne de Jérusalem passe à sa sœur Isabelle

En 1187 le royaume est quasiment démantelé après la défaite de Hattin face à Saladin. Seule l’arrivée de Conrad de Montferrat avec des renforts permet de sauvegarder Acre et Tyr. En 1190 Sybille meurt sans autre enfant. Guy perd son titre de roi. Richard Cœur de Lion lui obtient Chypre en compensation.

Toutefois le titre de roi de Jérusalem subsistera dans la famille de Lusignan, ainsi que celui de roi de Chypre

La couronne de Jérusalem aura plusieurs héritières successives, dont les rois de France, principalement, se chargeront de leur trouver des époux susceptibles de leur faire recouvrer leurs territoires, mais sans succès.